Actus et infos trafic

Actualidad

Le nouveau service d’autobus de Majorque inclura une flotte de 100% de véhicules neufs et à propulsion durable

Trois lots ont dors et déjà été officiellement attribués pour couvrir le service pendant les 10 prochaines années, pour un montant de 479 millions d’euros

Le conseiller à la Mobilité et au Logement, Marc Pons, et le directeur général de la Mobilité, Jaume Mateu, ont annoncé aujourd’hui l’adjudication de l’appel d’offre des nouvelles concessions du service d’autobus sur route de Majorque par le Conseil d’Administration du Consortium des Transports de Majorque.

Les nouvelles concessions permettront de disposer d’un service qui se distingue par un renouvellement complet de la flotte, avec des autobus neufs et des véhicules non polluants, une fréquence de passage plus importante, de nouvelles correspondances et un meilleur accueil des usagers.

Le projet de services définit trois zones sur l’île de Majorque : Ponent (Ouest), Nord, Migjorn/Llevant (Est). Pour favoriser la participation des petites et moyennes entreprises et développer la concurrence, le cahier des charges limite l’adjudication à un lot maximum par entreprise.


L’adjudication de chacun des lots est la suivante :

Zone Ponent/Ouest (lot 1) Sarfa, Autocars Seco Rodríguez, Marfina (Moventis Mallorca).

Zone Nord (lot 2) Société Martín, SA (Groupe Ruiz).

Zone Llevant (Est)/Migjorn (lot 3) : Barcelona Transport, SL (Société détenue par Sagalés et Autocares Caldentey).


Le délai légal pour un éventuel dépôt de recours contre la proposition d’adjudication est actuellement ouvert. À l’issue de ce délai, les contrats pourront être signés et les entreprises pourront démarrer les préparatifs pour la mise en place du nouveau service.

Les contrats de concession du service public auront une durée de 10 ans, renouvelable 5 ans. Quant au budget maximum pour les 10 ans, il sera de 479 237 657,70 euros (TVA incluse).


Améliorations significatives du service :

  • Renouvellement total de la flotte : 220 autobus neufs. Cela représente 100% de la nouvelle flotte.
  • Le diesel en tant que combustible du transport public interurbain de Majorque disparaît quasi-totalement. Parmi les nouveaux autobus, 217 sont des véhicules à propulsion durable, soit 99% de la flotte. Et 3 autobus seulement roulent au diesel (1%). Parmi ces véhicules, 197 sont au gaz naturel comprimé (90%), 9 sont 100% électriques (4%), 9 sont hybrides-électriques (4%) et 2 véhicules sont hybrides GNC (1%)
  • Les autobus disposeront également de prises USB et d’une connexion Wi-Fi gratuite.
  • Principaux axes du nouveau modèle de transport régulier sur route de Majorque prévus dans le projet


Changement dans la gestion

Le nouveau modèle de contrat permettra au CTM (soit l’administration contractante) de concevoir directement l’offre de service, toujours en veillant à l’intérêt public. Ceci garantit une configuration de tout le réseau avec les mêmes critères pour l’ensemble du territoire et répond aux nouveaux besoins de mobilité de l’île.


Amélioration de l’offre

  • Hausse de plus de 50% des fréquences
  • Passage de 10,9 millions à 16,5 millions de kilomètres annuels parcourus, soit une augmentation de 51% par rapport à la situation actuelle.
  • Passage de 360 000 à 550 000 trajets annuels, soit une augmentation de 53% par rapport à la situation actuelle.


Une plus grande amplitude horaire et des horaires stables

  • Les mêmes horaires seront maintenus toute l’année (et des horaires supplémentaires seront mis en place en été), et les horaires seront élargis à la première heure et en fin de journée pour répondre aux besoins des travailleurs.
  • Des itinéraires plus directs pour gagner en compétitivité par rapport aux véhicules privés, ce qui se traduit par un gain de temps. À titre d’exemple, le trajet pour aller de Cala Bona et Cala Millor à Manacor, ou de Campos et Llucmajor à Palma, fera gagner 15 minutes.


Amélioration des correspondances

  • Correspondances garanties avec la création des arrêts de liaison. Les principaux seront Palma, Inca, Manacor, Santa Ponça, Alcúdia, Portocristo et Campos.
  • Nouvelles correspondances : 3 exemples.
  • Nouvelle correspondance de Sa Pobla et Muro avec les zones touristiques de la Baie d’Alcúdia (Plage d’Alcúdia, Plage de Muro et Can Picafort) avec un autobus toutes les 90 minutes, d’avril à octobre. Conçue pour les résidents qui travaillent et passent leurs vacances dans la zone touristique.
  • Nouvelle correspondance entre Manacor, Felanitx et Campos, qui n’existait pas et où l’offre était très pauvre. Une correspondance avec une cadence horaire sera mise en place.
  • Une correspondance directe entre les zones touristiques de Santa Ponça et Peguera vers la Sierra de Tramuntana (Estellencs, Banyalbufar, Esporles et Valldemossa) sera créée.

Une capacité suffisante des autobus est garantie

  • L’utilisation de véhicules offrant une plus grande capacité (15 et 18 m) sur les lignes les plus fréquentées est généralisée. La plus grande partie de la flotte est actuellement de 12-13 m.
  • Renouvellement de la flotte avec intégration d’autobus moins contaminants :
  • 100% de la flotte sera composé d’autobus neufs et 99% d’entre eux rouleront avec des énergies non polluantes.


Amélioration de l’accessibilité

  • L’intégration d’une partie importante de la flotte avec un plancher bas (autobus urbains et Low Entry) facilitera l’accès des personnes à mobilité réduite. D’ailleurs, 65% de la flotte offrira un accès via un plancher bas.
  • Les efforts déployés en termes de signalisation intérieure, aussi bien visuelle (écrans) que sonore (haut-parleurs), permettra aux personnes souffrant d’un handicap visuel ou auditif de savoir quel est le prochain arrêt, ainsi que de prendre connaissance des informations importantes concernant le service.

   

Nouveau système tarifaire

  • Le nouveau réseau d’autobus dispose également d’un nouveau système tarifaire. Pour voyager avec le nouvel autobus TIB, différents titres de transport seront proposés avec de nouveaux modes de paiement qui simplifieront le voyage et réduiront les files d’attente lors de la montée dans l’autobus. En effet, les voyages pourront être effectués avec la carte intermodale classique mais transformée en carte porte-monnaie. Le paiement pourra également être réalisé à bord à l’aide d’une carte bancaire et le ticket pourra être préalablement acheté en ligne.
  • Avec la carte intermodale, l’usager bénéficiera d’un système de points qui, au sein d’une durée d’un mois, fera baissé progressivement le prix du trajet. Ainsi, plus le nombre de trajets est important, plus l’usager réalise des économies.
  • La validation du titre de transport lors de la montée dans l’autobus sans passer par le conducteur fera gagner du temps lors de la montée des voyageurs et, par conséquent, raccourcira la durée du temps de trajet.